Ancienne maison d’arrêt

Le défi de la conversion d'une prison en un havre paysager

L’opération porte sur la reconversion du site de la maison d’arrêt de Compiègne, mise à la vente aux enchères après sa fermeture en 2016.

Comment ici conserver la trace, la mémoire de l’établissement, qui occupe la parcelle depuis 1867, et le rendre accueillant, alors que ce n’est pas sa vocation ? Derrière de hauts murs hermétiques, témoins d’une architecture pénitentiaire passée, à proximité des perspectives plantées historiques et du parc du château, environné de grandes maisons bourgeoises, le site de l’ancienne maison d’arrêt de Compiègne laisse imaginer un havre paysager pour ce cœur d’îlot repensé.

Si l’architecture des nouveaux logements vient prendre appui sur les murs existants, comme pour consolider leur présence, le projet paysager accompagne une écriture qui offre en contrepoint une échappée tournée vers un cœur d’îlot ouvert et libre, où les plantations foisonnent.

L’espace se compose d’une saulaie bordant les berges de deux grands bassins, d’un parcours de découvertes pour enfants, de potagers partagés et d’un jardin rouge, le tout desservi par des cheminements libres sur gazon renforcé et sur des pontons en bois faisant office de gués. Des bancs aux dossiers hauts rappellent la présence des murs et créent un écrin dans l’enclos où flâner et rêver.

Au-delà des murs, entraperçu par les portes d’accès au site et grâce aux cimes des arbres qui viendront à émerger, le jardin sera un point d’appel pour les passants longeant le site, signal d’un renouveau bienvenu de ce lieu à l’identité forte.

perspectives : @Malcolm Dax

Project details

Site
Compiègne - 60
Programme
reconversion de l'ancienne maison d'arrêt en logements
Maître d'ouvrage
Vinci Immobilier
Mission
concours
Équipe
Artène (architectes mandataires) - Niez Studio (paysagistes)
Date
2020
Montant des travaux
confidentiel
Superficie
4 200 m2